Evénements

Festival feux croisés au Cinéma Eckmühl à Kérity

Baya Kasmi et Michel Leclerc, invités au festival Feux Croisés

Pour sa 10ème édition, le festival Feux Croisés reçoit Baya Kasmi et Michel Leclerc, scénaristes, acteurs et réalisateurs. Au cours des années 1990, Michel Leclerc réalise sept court métrages dont le dernier, « Le Poteau Rose » reçoit la mention spéciale du jury au festival de Clermont-Ferrand. Durant cette même période, il participe dans le 20ème arrondissement de Paris, à l’expérience « Télé Bocal » (dont il s’inspirera pour le film Télé Gaucho en 2012).

La carrière de Baya Kasmi démarre quant à elle, une dizaine d’années plus tard, comme scénariste dans différentes séries de la télévision publique suivie d’un court métrage. « J’aurais pu être une pute » lui aussi récompensé à Clermont. Après un premier long métrage J’invente rien en 2006, « Le Nom des gens » en 2010 est l’un des grands succès populaires de l’année avec près d’un million de spectateurs. Le film reçoit le César du meilleur scénario original alors que Sara Forestier, dans le rôle de Baya, reçoit celui de la meilleure actrice.

Cette reconnaissance publique annonce la nature des films à venir à savoir, des comédies dramatiques, basées sur des personnages qui s’inquiètent de leur relation au monde. Par des dialogues incisifs et avec beaucoup d’humour et de sincérité, nos invités entrent ainsi, peu à peu, dans le cercle peu nombreux des héritiers de la grande comédie à l’italienne.

2015 confirme cette orientation. En septembre, sort le premier long métrage de Baya Kasmi « Je suis à vous tout de suite » version plus grave d’une société multiculturelle à la recherche de son identité. Le film, tout en restant toujours drôle, réussit à trouver une justesse de ton en évoquant les problèmes les plus aigus qui peuvent détruire les individus. En décembre, La vie très privée de « Monsieur Sim », roadmovie librement adapté d’un roman de l’anglais Jonathan Coe, s’interroge avec beaucoup de mélancolie et d’humour sur la déroute existentielle “d’un homme sans qualités”.

Après avoir écrit pour Thomas Lilti en 2014 « Hippocrate » et pour Carine Tardieu en 2017 « Ôtez moi d’un doute », l’année 2019 voit le retour sur grand écran en avril pour « La lutte des classes » où des parents, confrontés à la dualité du système scolaire, s’interrogent sur la fragilité des idéaux républicains et égalitaires.

Novembre 2019, leur présence à Penmarc’h nous permettra de connaître une dernière facette de leurs talents ; avec des amis musiciens, ils seront en concert au Tom café le samedi 16 à 18h.

LE PROGRAMME DU WEEK-END

VENDREDI 15 NOVEMBRE

  • 17h00 : La Vie très privée de Monsieur Sim
  • 19h00 : Inauguration au cinéma Eckmühl
  • 21h00 : Le Nom des gens

SAMEDI 16 NOVEMBRE

  • 10h00 : J’invente rien (précédé de Le poteau rose)
  • 15h00 : Je suis à vous tout de suite (précédé de J’aurais pu être une pute)
  • 18h00 : Concert au “Tom Café”
  • 20h30 : La Lutte des classes

DIMANCHE 17 NOVEMBRE

  • 11h00 : Rencontre au bistrot “Chez Cathy”
  • 14h00 : Télé Gaucho
  • 17h00 : Hippocrate
  • 20h30 : Ôtez-moi d’un doute

Heure de début

18 h 00 min

vendredi, novembre 15, 2019

Heure de fin

22 h 00 min

dimanche, novembre 17, 2019

Adresse

Cinéma Eckmühl, Port de Kérity